Pour la passion de l’alimentation

12 de Julho de 2018 | Setores de actividade no Luxemburgo | Jessica Heitz

Étude de la profession de diététicien

« En matière de conseil nutritionnel, il convient de bien faire la différence entre diététicien et coach en nutrition. » explique Claudine Mertens, présidente de l’Association nationale des diététiciens du Luxembourg.

La diététicienne en exercice depuis 19 ans revendique la nécessite de faire cette distinction. La profession de diététicien dépend du secteur de la santé et donc légalement soumise au Règlement grand ducal du 22 août 2003. La profession de coach en nutrition, qui ne cesse de se développer depuis quelques années, ne désigne pas, à l’inverse des diététiciens, des scientifiques ni des personnes ayant obtenu le diplôme nécessaire.

Le diététicien est le seul spécialiste de l’alimentation et a obtenu un diplôme de licence en diététique. Ces études ne peuvent malheureusement être suivies qu’à l’étranger, notamment à Bruxelles et à Liège. « Après la licence, différentes spécialisations sont proposées dans les domaines du sport, de la pédiatrie, de la gériatrie, des allergies, de la diabétologie, et de l’éducation thérapeutique », explique la spécialiste.

L’objectif des diététiciens est de sensibiliser les personnes pour les motiver ainsi à modifier leur alimentation. Une alimentation saine doit également inclure la conscience que les bonnes pratiques doivent être mises en place dès l’enfance.

On trouve actuellement au Luxembourg environ 80 spécialistes de l’alimentation dans différents domaines. Chaque année, deux à trois spécialistes s’y ajoutent. L’objectif des diététiciens et de l‘Association nationale des diététiciens du Luxembourg est de sensibiliser la population pour les orienter vers une alimentation meilleure et plus saine, et ce dans tous les secteurs, notamment les hôpitaux, en tant qu’indépendants, les garderies, dans les services, les livraisons de plateau-repas, les cures thermales à Mondorf-les-Bains et au niveau du ministère de la Santé. La mission et l’objection des spécialistes de l’alimentation est d’aider les personnes à modifier leur alimentation, se sensibiliser à une alimentation plus saine, analyser leurs habitudes alimentaires et tenir compte des allergies et des pathologies.

Pour devenir diététicien, il faut posséder des compétences sociales afin de travailler avec la population. Il faut s’intéresser à l’alimentation, aux aliments et à la cuisine, étant donné qu’il s’agit là des principaux sujets de la formation. Cette formation existe déjà depuis des décennies mais a connu un grand essor ces dernières années. Ceci est dû à la remarquable évolution du marché des produits agro alimentaires. Par ailleurs, les maladies et les allergies sont de nos jours plus présentes qu’il y a quelques années. Le nombre d’enfants souffrant d’obésité a augmenté, tout comme le nombre d’enfants diabétiques, et ce phénomène touche aussi les adultes. Les habitudes alimentaires et le style de vie des individus se sont modifiés et la part laissée aux activités physiques a diminué. Il est moins fréquent de faire la cuisine chez soi, la consommation de plats préparés a augmenté, tout comme la propension à manger à l’extérieur des plats qui ne sont pas toujours sains, ni équilibrés. L’objectif des diététiciens est de sensibiliser les personnes pour les motiver ainsi à modifier leur alimentation. Une alimentation saine doit également inclure la conscience que les bonnes pratiques doivent être mises en place dès l’enfance.

Même si, à l’heure actuelle, seuls environ 80 diététiciens travaillent au Luxembourg, la demande est bien présente et va probablement encore augmenter dans les années à venir. Il s’agit donc d’une véritable profession d’avenir. Afin de s’assurer de pouvoir l’exercer, il est important de prendre régulièrement part à de nouvelles formations. L’Association nationale des diététiciens du Luxembourg a établi dans sa charte de qualité qu’il faut consacrer un minimum de huit heures par an à la formation continue.

L’Association nationale des diététiciens du Luxembourg a été créée il y a 32 ans avec pour objectif de présenter et de soutenir la profession de diététicien. « Actuellement, les consultations ne sont pas toujours remboursées par la caisse d’assurance maladie », explique Claudine Mertens. Lors d’une telle consultation, les habitudes alimentaires du patient sont abordées, ainsi que ses habitudes de vie ayant un impact sur son alimentation. Un programme d’alimentation est mis au point, ainsi que des recettes, mais aussi des trucs et astuces. Par ailleurs, des cours de cuisine et des ateliers en tout genre sont proposés afin de faciliter au patient la modification ou l’adaptation de ses habitudes alimentaires.

ofertas de emprego correspondentes
todas as ofertas de emprego correspondentes
artigos correspondentes