Le recrutement digital

May 31, 2018 | Karriär & Jobsich | Emilie Di Vincenzo

Savoir être au top de son network

L’ère du numérique n’a pas seulement un impact sur notre façon de faire du shopping à l’aide d’un smartphone. L’emploi et les ressources humaines abordent également le virage des nouvelles technologies.

Les entreprises tentent en effet de prendre le train en marche pour trouver les meilleurs candidats actuellement présents sur le marché du travail, ou déjà en poste, «ouverts à toutes les opportunités».

La digitalisation des offres d’emploi

Les fonctionnalités numériques permettent de visualiser rapidement les compétences d’un candidat au poste à pourvoir. Grâce aux outils digitaux, les entreprises retrouvent plus de confort et une meilleure flexibilité quant au traitement des offres et des demandes. Grâce aux réseaux sociaux, les annonces peuvent être diffusées dans un monde sans frontières.

M. Terence Butler, Recruitment Manager chez EY Luxembourg, explique «qu’une entreprise peut aujourd’hui diffuser une offre d’emploi et recevoir des candidatures en provenance du Luxembourg et d’ailleurs».

Pour le candidat, l’apport du digital se situe dans son approche informative pour comprendre la culture de l’entreprise et in fine, et de pressentir si son savoir-être est en adéquation avec elle.

“Le digital permet de mieux cibler la démarche et de gagner du temps.”

Terence Butler, Recruitment Manager EY Luxembourg

Le digital a permis aux entreprises de toucher de manière exponentielle leurs cibles. Elles mettent au service du candidat des outils pour l’inciter à postuler n’importe quand et partout… Tablettes et smartphones permettent aujourd’hui de se connecter le jour et la nuit, chez soi ou auprès de toutes les bornes Wifi. «Pour les nouvelles générations, c’est même devenu tout à fait normal de procéder ainsi».

Les entreprises tentent en effet de prendre le train en marche pour trouver les meilleurs candidats actuellement présents sur le marché du travail, ou déjà en poste, «ouverts à toutes les opportunités».

La marque employeur ou la culture de la transparence

La marque employeur est un terme utilisé pour désigner l’ensemble des problématiques d’image d’une société à l’égard des cibles: candidats ou salariés. Elle a pour but de véhiculer une image positive et séduisante de l'entreprise en toute transparence.

“Si l’entreprise voit le CV du candidat, elle a conscience qu'en retour le candidat passe également au crible l’information mise en ligne par l’employeur.”

Terence Butler, Recruitment Manager EY Luxembourg

Il faut rappeler que la digitalisation des offres d’emploi est un moyen au sein de la stratégie marketing globale. L’entreprise va donc appliquer à la thématique RH, les mêmes procédés que ceux habituellement employés dans le marketing traditionnel. Cette marque RH met à disposition un ensemble d’informations relatives à la culture de l’entreprise, son histoire, son évolution et ses valeurs.

Pour le candidat, cette démarche est un vrai atout. M. Butler précise qu’«A contrario, si le candidat n’absorbe pas cette information, cela peut être très pénalisant pour lui face à un recruteur».

Les ressources humaines avec un grand H

Comprendre les évolutions technologiques de demain n’est donc pas suffisant pour bien recruter. Si le digital bouscule le sourcing, il ne touche pas les ressources humaines.

L’ADEM a mis en ligne un nouveau site Internet ayant pour objectif de favoriser les interactions entre les candidats, qui accèdent directement aux offres, et les recruteurs aux CV de ces derniers. Les échanges entre les acteurs présents sur le marché de l'emploi luxembourgeois s’en retrouvent facilités. Les utilisateurs sont également accompagnés dans leurs démarches par un conseiller qui modère leurs mises en relation.

L’ADEM explique: «L’objectif de notre dispositif web est de favoriser l’expérience du demandeur d'emploi ou de l'entreprise qui recrute en les accompagnant dans leurs recherches. Ils gagnent du temps et bénéficient d’un filtre-conseil qui leur permet de redéfinir leurs priorités et leurs besoins».

L’humain restera encore longtemps au service du recrutement. Le digital quant à lui, joue son rôle de facilitateur et permet aux professionnels de consacrer leur travail à leur cœur de métier: la recherche de compétences.

passend Aarbechtsplazen
all passend Aarbechtsplazen
passend Artikelen