Pinocchio cherche du travail

3 juillet 2018 | Carrière & Recherche d'emploi |

Les faux-pas à éviter

Chacun d’entre nous a déjà été malhonnête. Certains de manière innocente et sans conséquence, d’autres dans une plus large mesure. Les lettres de motivation ne sont pas épargnées : embellir ses expériences ou combler les vides ne sont que quelques exemples. Mais où joue-t-on avec la vérité ?

Souvent, les compétences sont exagérées. Par exemple, un niveau en langue étrangère peut être élevé de quelques échelons. Cependant, il est possible de découvrir la supercherie très rapidement à travers un court échange dans ladite langue.

Le fait d’exagérer ses responsabilités est également bien plus répandu que ce que l’on pourrait penser. La réalité se révèle parfois bien différente de ce qui figure sur le papier.

Certains candidats ont déjà prolongé une période d’emploi afin de combler et de dissimuler d’éventuelles périodes d’inactivité.

Certains candidats ont déjà prolongé une période d’emploi afin de combler et de dissimuler d’éventuelles périodes d’inactivité.

Parfois, un poste antérieur est renommé. Comme dans le cas des responsabilités, il arrive que le candidat joue également sur le nombre de semaines. Certaines personnes s’attribuent elles-mêmes différents diplômes afin de se placer dans une meilleure position sur le papier. Ou choisissent même des employeurs pour lesquels ils n’ont jamais travaillé. Certains candidats vont même tellement loin qu’ils inventent carrément des entreprises.

Pour finir, certaines personnes s’attribuent elles-mêmes des récompenses ou des prix qu’elles n’ont jamais gagnés. Il est conseillé de rester honnête sur votre CV ou dans votre lettre de motivation. En effet, un œil avisé ne manquera pas de remarquer les petits arrangements avec la vérité, qui peuvent dans de nombreux cas être vérifiés très rapidement. Si l’on reste honnête, on est donc soumis à moins de stress.

offres d’emploi correspondants
tous les offres d’emploi correspondants
articles correspondats