La structure fait son petit effet

12 juillet 2018 | Carrière & Recherche d'emploi |

Avec juste un peu d’attention, il est possible d’améliorer sa candidature

Même si Internet influence les procédures de candidature et leur déroulement, cela ne change rien à la structure de base. Il est donc avantageux ici de connaître certains pièges afin de les contourner et d’éviter les erreurs. Une candidature doit en effet résister au processus de recrutement.

La précision est déterminante, notamment pour une lettre de motivation courte. Celle-ci doit tout de même rester un élément en faveur du candidat. S’il s’agit de l’e-mail lui-même, il convient de se montre bref et de s’en tenir à environ 1 300 signes. Ce critère est notamment dû à une lisibilité plus difficile à l‘écran.

Dans l’idéal, il faut s’exprimer clairement, sans détour ni démesure et en venir aux faits (tout en restant courtois), éviter de tourner autour du pot ou de s’exprimer par des phrases interminables et alambiquées avec trop d’incises – comme ici – étant donné que cela perturbe la fluidité de la lecture et la compréhension et n’offre en principe pas de valeur ajoutée réelle ni concrète.

Une lettre de motivation personnelle est également un bon point. Personne n’apprécie les phrases toute faites. Il faut aussi absolument relire ou se faire relire avec beaucoup d’attention. Des fautes d’orthographe ou des formulations malheureuses en raison de modifications par copier/coller sont vite arrivées et sont très mal perçues par les recruteurs. Il est encore pire de se tromper dans l’orthographe d’un nom, ou d’utiliser celui d’un concurrent.

La structure syntaxique joue également un rôle primordial. Faire respirer le texte facilite la lecture. Un texte non formaté (gras, couleurs, police ...) est plus judicieux, étant donné que certaines messageries électroniques n’affichent pas correctement les mises en forme.

offres d’emploi correspondants
tous les offres d’emploi correspondants
articles correspondats