Tout n’a pas sa place sur un CV

8 mai 2018 | CV | Christopher Arimont

Que doit-on éviter?

La rédaction d’un CV peut parfois se révéler plus compliquée que l’on pourrait l’imaginer dans un premier temps. Tandis que l’on doit privilégier différentes informations et différents éléments à inscrire sur cette page, il est a priori préférable d’en éviter d’autres.

Par exemple, les informations personnelles (l’âge, la situation maritale, les convictions politiques ou religieuses, etc.) ne sont pas forcément nécessaires, à moins qu’elles ne constituent un avantage décisif dans le cadre de l’offre d’emploi.

Les fautes d’orthographe et de grammaire sont un tabou absolu. Elles sont la preuve d’une négligence, voire d’une certaine incompétence aux yeux de certains et peuvent discréditer une candidature entière. Il est donc préférable de se relire deux fois (pourquoi pas sur papier ?) ou de se faire relire par quelqu’un d’autre.

La rubrique « Loisirs » divise les esprits. D’un côté, elle illustre la personnalité du candidat, mais d’un autre côté, elle est souvent utilisée, ou perçue, comme un moyen de boucher les trous. Là aussi, il est de règle de n’ajouter vos loisirs que lorsque ceux-ci ont une véritable utilité pour la candidature.

En outre, il convient de dire la vérité en ce qui concerne vos compétences, votre formation et vos expériences professionnelles. Un mensonge ou un embellissement excessif est souvent facilement vérifiable et pourra nuire à votre candidature.

L’originalité c’est bien, mais un excès d’originalité peut bien souvent se révéler dommageable. Ce qui est attendu d’un graphiste nuit énormément à l’image d’un banquier. La structure, la police et les couleurs doivent être raffinées et ne pas avoir d’impact négatif.

Contrairement à ce que l’on a dit précédemment dans cet article, les termes négatifs doivent être à tout prix évités sur un CV. Un langage positif laisse justement un bien meilleur souvenir.

offres d’emploi correspondants
tous les offres d’emploi correspondants
articles correspondats