Quelles sont vos points faibles ?

2 mai 2019 | Entretien d'embauche | Nathalie Burg

Questions fréquemment posées lors des entretiens d’embauche – et comment y répondre

Elles sont connues – tout du moins certaines d’entre elles : les questions les plus fréquemment posées lors des entretiens d'embauche. Mais très peu de gens connaissent la meilleure façon d’y répondre.

« Pourquoi êtes-vous, d’après vous, la meilleure personne pour ce poste ? » « Quels sont vos points forts ? » « Comment réagissez-vous face à la critique ? » C’est à ça, ou à peu de choses près, que ressemblent les questions les plus fréquemment posées par les recruteurs. Voici quelques suggestions sur la meilleure façon de vous préparer à certaines d’entre elles :

Parlez-nous de vous !

Consacrez la réponse à cette question à votre vie professionnelle. Ne donnez aucun détail personnel à moins que cela ne soit expressément demandé.

Pourquoi pensez-vous être la meilleure personne pour ce poste ?

Pour cette question, voici la règle : même si elle vous y invite presque, ne vous comparez surtout pas avec d’autres candidats ! Mettez plutôt en avant le besoin mutuel. Soulignez que vous avez besoin de ce travail autant que l'entreprise a besoin de vous.

Comment gérez-vous les situations stressantes ? Décrivez les situations dans lesquelles vous avez déjà dû travailler sous pression et comment vous les avez maîtrisées.

Avez-vous des points faibles ? Si oui, lesquels ?

Bien entendu, vous devriez répondre à la première question par « oui ». Peu importe votre confiance en vous ou les talents que vous possédez, personne n'est parfait. Cependant, la réponse à la deuxième partie de la question ne devrait pas être une liste de tous vos défauts. Essayez plutôt de montrer à votre interlocuteur avec des réponses humoristiques que vos faiblesses ne vous affectent pas professionnellement. Avec, par exemple, des réponses du type « Je passe trop de temps le matin à me soucier de mes vêtements, c’est pourquoi je préfère me lever une demi-heure plus tôt », vous montrerez que vous choisissez avec soin vos vêtements pour le travail.

Pourquoi êtes-vous resté·e si longtemps au chômage ?

Soulignez ici votre productivité. Expliquez clairement au recruteur que vous avez profité de votre temps libre, par exemple, pour faire une formation, pour essayer différentes choses ou tout simplement pour vous retrouver. Ne lui donnez pas la sensation que vous vous êtes reposé·e sur vos « lauriers ».

Comment gérez-vous les situations stressantes ?

De telles questions nécessitent une extrême prudence. Pour cela, décrivez les situations dans lesquelles vous avez déjà dû travailler sous pression et comment vous les avez maîtrisées. Faites bien comprendre qu'un certain niveau de stress vous fait travailler à plein régime.

Quels sont vos intérêts et vos loisirs en dehors du travail ?

Décrivez à quoi vous passez votre temps libre, citez quelques-uns de vos passe-temps et intérêts et essayez de les associer à vos compétences professionnelles. Lequel de vos passe-temps vous permet de vous défouler au maximum et de penser à autre chose ? Lequel vous permet d’optimiser vos compétences ?

Avez-vous des questions ?

Oui, vous en avez. Posez des questions permettra de montrer l’intérêt que vous avez pour le poste. Au mieux, réfléchissez à certaines questions à l’avance – et, ici, celle sur la rémunération n’entre pas en ligne de compte. Écoutez également attentivement les réponses et continuez de poser des questions. Après tout, vous devrez passer une bonne partie de votre temps dans l'entreprise si jamais vous êtes engagé·e.

offres d’emploi correspondants
tous les offres d’emploi correspondants
articles correspondats